L'oeuvre d'art naît de l'imagination.

Pour les photographes, les musiciens, les lecteurs et les écrivains... En bref, pour les artistes !
 
AccueilMembresGroupesS'enregistrerConnexionRechercherFAQ

Partagez | 
 

 Ràna - Chronique du désert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kitty Pride
Graine d'artiste
Graine d'artiste


Féminin
Nombre de messages : 271
Age : 26
Localisation : La tête dans les nuages...
Emploi : Vendeuse en prêt-à-porter
Objets précieux : Tous mes petits grigri en colliers et mes livres, mes créations et mon MP3.
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Ràna - Chronique du désert   Mer 29 Aoû - 11:21

Donc voilà j'ai particper à un JDR (cette chronique date d'au moins 2 ou 3 ans) et donc j'ai créé cette chronique parlant de mon personnage (représenté par le "je"), Taïyla est la Reine des Sygaïls (race proche des vampires) et Silak est lle sygaïle dont Ràna est tombée amoureuse ^^. Bonne lecture ^^


Cela faisait plusieurs lunes que je luttais contre la chaleur aride du désert. La fatigue me gagner à mesure que j’avançais, parfois même mes yeux se fermaient. Je devais me battre contre cette chaleur qui envahissait mon corps ainsi que la fatigue. Je me sentais si seule dans ce grand espace, sans personne à qui parler même apercevoir alors pour m’occuper je récoltais du sable ce qui m’épuiser encore plus. Je pensais à mes sœurs et mes frères au frais dans la crypte et les enviaient, mais je pensais surtout à ma Reine, qui je le ressentais n’aller pas très bien. Cette sensation me motiva pour arriver le plus vite possible à la crypte.

Ce jour là je trébuchai contre une pierre et atterrit contre le sable, je restai un long moment face contre terre puis prenant le peu d’énergie qui me restait, je me relevai et aperçus au loin Silak. Courant pour le rejoindre, je ne pensais plus à rien sauf à l’idée de ne plus être seule et d’avoir quelqu’un sur qui compter, mais arrivant à sa hauteur il s’évapora sous le vent. Le soleil et mon esprit me jouaient des tours, je me demandai même si j’arrive à sortir un jour de ce désert, j’implorai Gaïa :
« Gaïa, aide moi je t’en supplie fait cesser ces mirages et donne moi la force de continuer mon voyage. Je n’en peux plus, je suis perdue. »

Je ne sais pas si elle entendit mon appel mais je l’espérais de tout mon cœur car le mien s’épuisait, ma respiration était très lente et saccadée, mes mains étaient écorchées. L’amulette du Soleil Noir est l’envie de revoir tous les êtres qui m’étaient chers étaient les seuls soutient qui me permettaient de continuer mon voyage dans cette fournaise. Je continuai donc à avancer pas par pas, la nuit tomba et contrairement aux jours les nuits étaient très fraîches. Je m’asseyais donc et me recroquevillais sur moi-même. La fatigue l’emporta, je m’assoupis et me réveilla dans l’après midi.

J’aperçus enfin au loin de l’herbe, cette fois ci je ne me précipitai pas je ne voulais pas avoir de fausse joie, j’arrivai donc sur cette herbe verte et je m’allongeai. La fraîcheur de cette herbe ayant reçue la rosée me fit le plus grand bien mais je savais que je devais continuer à avancer car j’étais encore très loin de la crypte. De nombreuses lunes passèrent encore et mes mains commençaient à cicatriser, je garderais ces cicatrices longtemps mais celles-ci pourront témoigner de mon long voyage loin des miens. Marchant dans l’herbe, regardant le ciel bleu, le soleil était toujours présent mais sa chaleur était moins oppressante. J’arrivai près de rochers et je décidai, comme je l’avais déjà fais pour le sable et l’eau, d’en récolter. Mes cicatrices encore présentes se remirent à saigner mais cela ne me faisait rien, je continuai donc à récolter de la pierre. Je me reposai après cela, je fis un rêve ou je voyais Taïyla avec un ventre rond accompagnée de Dralnu qui la soutenait. En me réveillant en sursaut je me rendis compte que mes blessures aux mains continuaient de saigner. Je me levai et me remit en marche, en pensant :
« Pourvus que je n’arrive pas trop tard, Taïyla tenez le coup ! »

J’accélérai donc le pas. Mes pensés étaient partagés, je ne saurais comment l’expliquer. D’une part par la vision de Taïyla dans mon rêve et d’autre part par un sentiment étrange me donnant des frissons, Silak me manquait. Je me disais que le soleil avait dût me taper sur la tête car pour aucune personne je n’avais ressentis un tel manque de sa présence. Je continuai tout en réfléchissant à mes pensées, quand j’arrivai devant la crypte je m’aperçus que j’avais marché plusieurs heures sans m’en rendre compte. Mon voyage venait de prendre fin.

_________________


Autumn tears ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dédé
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1337
Age : 24
Localisation : Les oreilles dans une musique magnifique, le cerveau dans un pays anglais, les yeux dans un monde artistique.
Emploi : 1e S.
Objets précieux : Le collier de C., mes boucles (Chaa), mon album (!), mes English SM.
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Ràna - Chronique du désert   Mer 29 Aoû - 11:43

Ce n'est pas souvent qu'on rencontre des textes comme celui-ci.
J'aime beaucoup l'histoire et ça fait bizarre de tomber dans un univers différent de ce qu'on rencontre d'habitude (je me répète).

Bref, si tu en as d'autres, n'hésite pas !

_________________

[...] I'm a rainbow in your jail cell
[...] I'm a bloodstain on your shirt sleeve
[...]

R.H.C.P.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weird-people.skyrock.com
Kitty Pride
Graine d'artiste
Graine d'artiste


Féminin
Nombre de messages : 271
Age : 26
Localisation : La tête dans les nuages...
Emploi : Vendeuse en prêt-à-porter
Objets précieux : Tous mes petits grigri en colliers et mes livres, mes créations et mon MP3.
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Ràna - Chronique du désert   Mer 29 Aoû - 12:36

Oui j'en aurais d'autres, il suffit que je les retrouves ^^

_________________


Autumn tears ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dédé
Admin


Féminin
Nombre de messages : 1337
Age : 24
Localisation : Les oreilles dans une musique magnifique, le cerveau dans un pays anglais, les yeux dans un monde artistique.
Emploi : 1e S.
Objets précieux : Le collier de C., mes boucles (Chaa), mon album (!), mes English SM.
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: Ràna - Chronique du désert   Mer 29 Aoû - 12:42

Super ! Et tu as une suite à celle-là ?

_________________

[...] I'm a rainbow in your jail cell
[...] I'm a bloodstain on your shirt sleeve
[...]

R.H.C.P.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://weird-people.skyrock.com
Kitty Pride
Graine d'artiste
Graine d'artiste


Féminin
Nombre de messages : 271
Age : 26
Localisation : La tête dans les nuages...
Emploi : Vendeuse en prêt-à-porter
Objets précieux : Tous mes petits grigri en colliers et mes livres, mes créations et mon MP3.
Date d'inscription : 22/08/2007

MessageSujet: Re: Ràna - Chronique du désert   Mer 29 Aoû - 12:45

Non malheureusement je crois qu'elle à était suprimmée. -_-

_________________


Autumn tears ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ràna - Chronique du désert   Aujourd'hui à 3:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Ràna - Chronique du désert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Gommes] à quoi elle sert
» [Dirie, Waris] Fleur du Désert
» [chronique] Sutures de David Small
» L'étoile du Désert de Desberg et Marini
» [chronique] The Mystery Play de Grant Morrison et John.J.Muth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'oeuvre d'art naît de l'imagination. :: Le Magazine :: Nouvelles-
Sauter vers: